Fondamentaux

Cursus - Mener une opération de réhabilitation

Savoir intervenir efficacement en réhabilitation

MCU07

9 jours

63 heures

Objectifs de la formation

  • Identifier les spécificités réglementaires d'un chantier de réhabilitation

  • Opérer méthodiquement au diagnostic du bâtiment

  • Adapter son opération de réhabilitation à la nature du bâti ancien en présence

  • Intégrer une démarche bioclimatique dans la réhabiliation d'un bâtiment

  • Analyser le cadre technique d'une intervention de réhabilitation

  • Intégrer l'efficacité énergétique à l'opération de réhabilitation

Programme Résumé

Cursus - Mener une opération de réhabilitation

Savoir intervenir efficacement en réhabilitation

9 jours 63 heures

télécharger le programme

voir le programme long

  • Matériaux, techniques et réhabilitation du bâti ancien (2 jours)

    • Définir ce qu’est le bâti ancien
    • Faire l’examen de la parcelle et de l’édifice : disposition, façades, spécialisations fonctionnelles horizontales et verticales
    • Savoir caractériser les ouvrages et la manifestation des désordres
    • Maîtriser la technique du relevé et l’établissement d’un diagnostic efficace
    • Piloter un chantier de réhabilitation
  • Connaître les outils de la réhabilitation durable du bâti ancien (1 jour)

    • Procéder à l’analyse de l'environnement urbain et climatique du bâtiment
    • Évaluer le rôle de l'enveloppe dans son environnement climatique
  • Maîtriser les enjeux des différents diagnostics du bâtiment (2 jours)

    • Mettre en place un diagnostic multicritère : objectifs, enjeux et méthode
    • Faire le point sur les diagnostics liés au bâtiment : DPE, plomb, amiante, ENMT, acoustique, accessibilité, termites, etc.
  • Rénovation énergétique des bâtiments (2 jours)

    • Maîtriser le contexte juridique et les nouvelles réglementations en matière de rénovation énergétique
    • Connaître les examens techniques requis en vue d’une rénovation énergétique
  • Étude de cas et atelier pratique (1 jour)

    • Maîtriser la procédure et la mise en forme d’un dossier de diagnostic
    • Préparer l’examen final grâce à un atelier d’apprentissage
  • Soutenance (1 jour)

    • Questions de connaissances (épreuve écrite d’une heure trente) et étude de cas pratique (épreuve écrite d’une heure trente et soutenance orale de dix minutes devant un jury d’experts)
  • Module 1 - Matériaux, techniques et réhabilitation du bâti ancien (2 jours)

  • Notions clés autour du bâti ancien

    • Définir précisément ce qu’est le bâti ancien
    • Savoir analyser les parcelles sur lesquelles sont édifiés les bâtiments pour une meilleure connaissance de leurs évolutions
    • Faire l’examen de l’édifice : disposition, façades, spécialisations fonctionnelles horizontales et verticales
  • Savoir caractériser les ouvrages et la manifestation des désordres

    • Examiner les désordres les plus courants et les pathologies principales des matériaux
    • Mesurer les conséquences des problèmes d’eau et d’humidité sur les charpentes, murs porteurs, façades, planchers, fondations
    • Comment interpréter les signes visibles
    • Comprendre la méthode d’analyse d’une pathologie et rechercher les signes non visibles
    • Faire l’examen des désordres les plus courants et des principales pathologies
  • Maîtriser la technique du relevé et l’établissement d’un diagnostic efficace

    • Réaliser la première visite et l’examen d’ensemble
    • Établir les relevés
    • Utiliser un canevas méthodique d’observation
    • Décortiquer les caractéristiques élémentaires et les observations préliminaires : sondages ponctuels éventuels, lecture des faiblesses, analyse, relevés…
  • Piloter un chantier de réhabilitation

    • Réaliser les travaux
    • Bien choisir les procédés de traitement
  • Études de cas

    • Exemples de chantiers de réhabilitation
    • À partir de relevés d’existant et de photos, appréhender les époques et techniques de construction
  • Module 2 - Connaître les outils de la réhabilitation durable du bâti ancien (1 jour)

  • Comment procéder à l’analyse de l'environnement urbain et climatique d’un bâtiment existant

    • Connaître les contraintes de l’environnement : topographie, masques environnementaux, diagrammes solaires pour évaluer les enjeux environnementaux
    • Analyser les données climatiques et évaluer le potentiel climatique local: soleil, vent, pluie, humidité…
    • Appréhender les conditions de confort thermique à partir des différents diagrammes bioclimatiques existants (diagramme bioclimatique de V. Olgyay, de B.Givoni) : méthode de construction, utilité, interprétation
    • Évaluer le degré de pertinence de mise en œuvre des grandes options : inertie thermique, ventilation généralisée, refroidissement évaporatif, chauffage, la climatisation
  • Évaluer le rôle de l'enveloppe dans son environnement climatique

    • Maîtriser les diagrammes morphologiques et morpho-énergétiques : coefficient de forme, coefficient de taille, coefficient de compacité
    • Connaître les principaux ratios : le coefficient de déperdition volumique G, le coefficient UENV, le déphasage et amortissement d'une paroi, coefficient HE…
  • Optimiser l’opération d’amélioration thermique de l’enveloppe

    • Tenir compte des caractéristiques des façades : orientation, exposition, modénature, ratio d’ouverture, etc.
    • Savoir mener une analyse et un diagnostic de façade : rapport SFEN/SMUR, façade à bilan nul (zéro énergie)
  • Module 3 - Maîtriser les enjeux des différents diagnostics du bâtiment (2 jours)

  • L’étude de diagnostic : comprendre les enjeux d’un bon diagnostic

    • Mettre en place un diagnostic multicritère : objectifs, enjeux et méthode
    • Reconnaître les intervenants
    • Bien comprendre le principe de responsabilité des maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre et chefs d’entreprise
    • Cerner les opportunités du diagnostic multicritère dans les bâtiments existants
    • Connaître les différentes méthodes d’intervention sur le bâtiment: la substitution, la cicatrisation, le recentrement des charges
  • Faire le point sur les diagnostics liés au bâtiment

    • Distinguer les diagnostics obligatoires et les diagnostics recommandés
    • Identifier les intervenants
    • Comprendre et respecter la réglementation : code de la santé publique, code de l’environnement, code du travail, etc.
    • Évaluer la consommation énergétique du bâtiment : le diagnostic de performance énergétique (DPE)
    • Quels diagnostics relatifs à la santé et à la sécurité : exposition au plomb, absence de matériaux et de produits contenant de l’amiante, incendie, etc.
    • Diagnostic réseaux : dresser l’état des installations électricité, gaz, assainissement d’eau
    • Diagnostic environnement et climat : faire l’état des risques naturels, miniers et technologiques (ENMT)
    • Connaître les spécificités des diagnostics de confort liés à l’acoustique, à la thermique et à l’éclairage naturel et artificiel
    • Comprendre les enjeux du diagnostic accessibilité et vieillissement
    • Diagnostics de l’état parasitaire : termites, insectes, champignons, légionellose, etc.
  • Module 4 - Rénovation énergétique des bâtiments (2 jours)

  • Connaître l’environnement global des politiques de rénovation énergétique

    • Maîtriser le contexte juridique et l’actualité règlementaire en matière de rénovation énergétique
    • Rappel sur les réglementations thermiques actuelles, le Grenelle de l’environnement
    • Appréhender les évolutions à venir concernant la rénovation énergétique
    • Quels sont les labels et les certifications existants en matière énergétique
  • Connaître les principes techniques de la rénovation énergétique

    • Rappel sur les échanges thermiques
    • Exercice : procéder aux calculs statiques des déperditions et des consommations d’énergie
  • Identifier les grands axes de rénovation et les solutions possibles

    • Isolation : améliorer la performance de l’enveloppe
    • Ventilation : déterminer la technologie adaptée selon le bâtiment (Hygro B, double flux, puits canadien, etc.)
    • Chauffage : quelles alternatives pour le remplacement d’un système de chauffage ancien, sur quels critères choisir
    • Énergie : lumière, eau chaude, appareils informatiques…
    • Comment intégrer les énergies renouvelables (EnR)
  • Maîtriser les fondamentaux de l’audit énergétique

    • Identifier les différents types de diagnostics énergétiques : Diagnostic de Performance Energétique (DPE), Conseil d’Orientation Energétique (COE), audit énergétique, Diagnostic Technique Global (DTG)
    • Quelles sont les finalités d’un audit énergétique : rénover et mettre aux normes, réduire les coûts d’exploitation, mettre en place un schéma directeur immobilier…
    • Examiner un compte-rendu de diagnostic
    • Connaître les principales étapes d’un audit énergétique global : collecter les documents et mener l’enquête, organiser des visites et examens techniques, analyser les documents et formuler des préconisations/scénarios
    • Qu’est-ce que le contrat de performance énergétique (CPE)
  • Étude de cas réels : analyser différents diagnostics énergétiques

  • Étude de cas et atelier pratique (1 jour)

  • Étude de cas

    • Afin de mettre en pratique les enseignements étudiés tout au long du cursus, ce module vous permettra d’étudier un dossier de réhabilitation réel et la construction d’un dossier d’analyse et de présentation d’un diagnostic
    • La première demi-journée sera donc consacrée à une étude de cas permettant de maîtriser l’architecture de la procédure et la mise en forme d’un dossier de diagnostic
    • La deuxième demi-journée sera organisée sous forme d’atelier d’apprentissage afin de vous préparer au mieux à l’examen final
  • Module 6 - Soutenance (1 jour)

  • Examen de fin de cursus

    • Une journée d’examen composée d’un questionnaire de connaissances d’une heure trente et d'une étude de cas pratique (épreuve écrite d’une heure trente et soutenance orale devant un jury d’experts)
    • * La réussite de l’examen implique d’obtenir une note minimale de 50/100 et de participer à l’ensemble des modules composant le cursus

Animée par

  • Dominique RABIN

    Dominique RABIN Cabinet d'architecture

  • Dan JEQUIER

    Dan JEQUIER Urban&Co

  • Jean-Pierre MOYA

    Jean-Pierre MOYA Jean-Pierre MOYA Energie Consultant

Publics concernés

  • Architecte ; Ingénieur ; AMO ; Gestionnaire et promoteur immobilier ; Bailleur social ; Responsable des services Patrimoine, Politique de la ville, Energie ; Directeur général des Services Techniques

  • Bureaux d'études techniques ; Cabinets d'architectes; Bailleurs sociaux; Gestion immobilière; Promotion immobilière ; Collectivités territoriales; CAUE ; Etablissements publics

Critères d'admission

  • Aucun prérequis n'est nécessaire

Prérequis de la formation

  • Aucun prérequis n'est nécessaire

Certifications et Agréments

ISQ-OPQF

Qualification professionnelle délivrée aux organismes de formations en reconnaissance de leur professionnalisme. Il est fondé sur les critères suivants de respect de la règlementation, l'adéquation des compétences et des moyens techniques et humains aux actions de formation, la satisfaction des clients, la pérennité financière, le respect du code de déontologie, du code de conduite professionnelle et du règlement intérieur.

Prise en charge OPCA

Notre organisme est référencé par les OPCA et nos formations peuvent être prise en charge

Les + de la formation

  • Devenir professionnel certifié grâce à la délivrance d'un certificat
  • Une formation complète pour vous permettre de mener à bien les opérations de réhabilitation du bâti ancien grâce au retour d'expériences d'experts.

Prochaines sessions et tarifs

Pour plus d'information sur les dates de sessions et les tarifs, contactez-nous

Pour aller plus loin

Modalités pédagogiques et d’évaluation

  • Tous nos stages de formations sont limités, dans la mesure du possible, à une douzaine de participants.
  • Les modules des cursus se déroulent en présentiel ou en classe virtuelle avec un équilibre théorie / pratique. Chaque fois que cela est pertinent des études de cas et des mises en pratique ou en situation sont proposées aux stagiaires.
  • Un questionnaire préalable dit ‘questionnaire pédagogique’ est envoyé aux participants pour recueillir leurs besoins et attentes spécifiques. Il est transmis aux intervenant(e)s avant la formation, leur permettant de s’adapter aux publics.
  • Chaque module se clôture par une évaluation à chaud de la satisfaction du stagiaire sur le déroulement, l’organisation et les activités pédagogiques de la formation. Les intervenant(e)s évaluent également la session.
  • Une auto-évaluation des acquis pré et post formation, sur chaque module, est effectuée en ligne afin de permettre au stagiaire de mesurer sa progression individuelle tout au long du cursus.
  • Le cursus est sanctionné par un certificat remis sous réserve de l’obtention du score minimal cumulé de l’épreuve écrite et de l’épreuve orale.
  • Une évaluation à froid du cursus sera effectuée de façon systématique à 6 mois et 12 mois pour s’assurer de l’ancrage des acquis et du transfert de compétences en situation professionnelle, soit par téléphone soit par questionnaire en ligne.

Sur le même thème

Nous contacter