Numérique et smart city

Du BIM au CIM, étendre le BIM management à l’espace urbain

Comment déployer un projet d’aménagement via le City Information Modeling

MRV24

1 jour

7 heures

Objectifs de la formation

  • Comprendre l’intérêt du BIM pour les projets d’aménagement

  • Connaître les acteurs et les étapes de mise en œuvre du CIM

  • Identifier les relations avec le SIG et optimiser l’exploitation des données

  • Déterminer le bon niveau de détail d’une maquette numérique à l’échelle urbaine

  • Savoir évaluer les scénarios d’aménagement

Programme

Du BIM au CIM, étendre le BIM management à l’espace urbain

Comment déployer un projet d’aménagement via le City Information Modeling

1 jour 7 heures

télécharger le programme

Offre spéciale : - 10% pour l'achat de la formation et du Congrès INNOVA'TER

Valable pour la session du 24 septembre et le congrès INNOVA'TER code promotionnel : INNOVA2018

  • Comprendre les apports de la data pour une gestion dynamique de l’aménagement urbain

    • Faire le point sur les outils de maquette numérique et de gestion de données selon les échelles (du bâtiment à la ville) : BIM ; CIM ; SIG
    • Préciser les bénéfices du CIM pour les différentes phases du projet et de son exploitation
    • Identifier l’impact des infrastructures, de l’IoT et de l’échelle urbaine sur la méthodologie CIM vs. BIM
  • Gérer les données à l’échelle urbaine : jouer la complémentarité entre BIM et SIG

    • Connaître les différents types de données, les formats et les standards
    • Détailler les données utiles pour chaque étape : conception, conduite du projet, exploitation
    • Identifier et utiliser les éléments pertinents du SIG
    • Pallier l’absence de précisions sur certaines dimensions du projet
  • Mettre en place une organisation adaptée aux spécificités du projet urbain

    • Identifier les acteurs (élus, services de la ville, aménageurs, urbanistes, maîtres d’ouvrage…) et comprendre leurs enjeux
    • Définir un mode de gouvernance efficace
    • Adopter une approche fédératrice pour l’ensemble des partenaires impliqués dans la conception urbaine
    • Établir les usages de la maquette
    • Articuler la modélisation avec les expertises de chaque métier
  • Intégrer, au bon niveau de détail, toutes les opérations et les contraintes du projet d’aménagement

    • Analyser les points clés d’un cahier des charges avec un niveau de BIM minimum attendu de la part des maîtres d’ouvrage
    • Développer le bon niveau de détails pour les différentes échelles (quartier, ensemble immobilier, bâtiment…)
    • Intégrer les infrastructures, les réseaux et les équipements (éclairage public, voirie, mobilier urbain…)
    • Visualiser les contraintes du PLU
  • Réaliser des simulations et évaluer divers scénarios d’aménagement

    • Structurer les données pour construire la maquette numérique urbaine
    • Prendre en compte le plus grand nombre de variables possible
    • Effectuer des simulations « multi-échelle » et exploiter les « îlots informationnels » (ensemble de bâtiments, quartier, ville…)
    • Analyser les scénarios dans une approche globale : contexte technique, politique, financier, environnemental…
    • Tenir compte des évolutions urbaines
    • Évaluer la performance attendue dans le temps
  • Étude de cas

    • Le programme est conçu à partir d’un retour d’expérience illustrant concrètement pour chaque aspect du projet les apports, les limites et l’influence de la maquette numérique sur la conception urbaine

Publics concernés

  • Tout acteur de l’aménagement impliqué dans la conception de projets urbains, appelé à utiliser la méthodologie CIM et connaissant déjà les règles d’urbanisme et les fondamentaux du BIM : dirigeant ; architecte ; urbaniste ; ingénieur ou technicien de bureau d’études ; BIM manager ; responsable ou chef de projets dans les services techniques, urbanisme et aménagement

  • Collectivité locale ; aménageur ; maîtrise d’ouvrage publique ou privée ; maîtrise d’œuvre ; industrie

Critères d'admission

  • Cette formation entre dans le champ d'application des dispositions relatives à la formation professionnelle continue car considérée comme une action d'adaptation et de développement des compétences des salariés.

Prérequis de la formation

  • Pour bénéficier pleinement de la formation, il est conseillé de connaître les règles d’urbanisme et les fondamentaux du BIM : enjeux, impacts sur les métiers de la construction, vocabulaire

Certifications et Agréments

ISQ-OPQF

Qualification professionnelle délivrée aux organismes de formations en reconnaissance de leur professionnalisme. Il est fondé sur les critères suivants de respect de la règlementation, l'adéquation des compétences et des moyens techniques et humains aux actions de formation, la satisfaction des clients, la pérennité financière, le respect du code de déontologie, du code de conduite professionnelle et du règlement intérieur.

Prise en charge OPCA

Notre organisme est référencé par les OPCA et nos formations peuvent être prise en charge

Prochaines sessions et tarifs

Pour plus d'information sur les dates de sessions et les tarifs, contactez-nous

Programme disponible en intra

contactez-nous

Modalités pédagogiques et d’évaluation

  • Tous nos stages de formations sont limités, dans la mesure du possible, à une douzaine de participants.
  • Les formations se déroulent en présentiel ou en classe virtuelle avec un équilibre théorie / pratique. Chaque fois que cela est pertinent des études de cas et des mises en pratique ou en situation sont proposées aux stagiaires.
  • Un questionnaire préalable dit ‘questionnaire pédagogique’ est envoyé aux participants pour recueillir leurs besoins et attentes spécifiques. Il est transmis aux intervenant(e)s avant la formation, leur permettant de s’adapter aux publics.
  • Toute formation se clôture par une évaluation à chaud de la satisfaction du stagiaire sur le déroulement, l’organisation et les activités pédagogiques de la formation. Les intervenant(e)s évaluent également la session.
  • Une auto-évaluation des acquis pré et post formation est effectuée en ligne afin de permettre à chaque participant de mesurer sa progression à l’issue de la formation.
  • Une évaluation à froid systématique sera effectuée à 6 mois et 12 mois pour s’assurer de l’ancrage des acquis et du transfert de compétences en situation professionnelle, soit par téléphone soit par questionnaire en ligne.

Sur le même thème

Nous contacter