Elus

Open Data dans les collectivités

Transformer une obligation légale en opportunité

A ne pas manquer !

GNU05

2 jours

14 heures

à partir de 1 100 €ht

Objectifs de la formation

  • Comprendre le contexte et les opportunités liés à la mise en œuvre de l’Open Data

  • Disposer d’un guide méthodologique pour démarrer un projet Open Data

Programme Résumé

Open Data dans les collectivités

Transformer une obligation légale en opportunité

2 jours 14 heures

télécharger le programme

voir le programme long

  • Appréhender le nouveau cadre légal : rappel du cadre légal - la loi République Numérique

  • Faire de l’Open Data un vecteur de transparence de l’action publique

    • Impliquer les citoyens dans les prises de décisions locales
  • L’Open Data : une ressource pour l’innovation locale

    • Mettre à disposition des données de qualité et permettre leur réutilisation
    • Mobiliser les écosystèmes : hackathons, digital week, échanges avec le public
  • Améliorer l’efficacité de l’action publique

    • Offrir un point d’accès unique à l’ensemble des données de votre collectivité
    • Casser les silos entre les directions et services de votre collectivité
    • Mettre en place des politiques publiques pilotées par la donnée
  • Qualifier votre démarche d’Open Data

    • Quelles données diffuser, nouveaux usages et services aux citoyens
    • Éviter les démarches de conduite de projet classiques : mettre en place une logique d’innovation ouverte
  • Faire le bon choix parmi les solutions techniques d’Open Data

    • Recourir aux moyens d’accès aux données : téléchargement, API…
    • Déployer une nouvelle plateforme ou utiliser une plateforme existante
    • Tour d’horizon des principales solutions : CKAN, MGDIS, OpenDataSoft, In Cité…
  • Maîtriser les aspects juridiques et financiers de votre projet

    • Comment effectuer le choix de la licence de diffusion (ODbl, Etalab, maison…)
    • Trancher la question de la tarification
  • Comment garantir la réussite de votre projet d’Open Data : facteurs de succès, d’échec et perspectives d’évolution

  • Appréhender le cadre légal au service de l’action territoriale

    • Un cadre légal - la loi République Numérique - effectif à partir du 8 octobre 2018
    • Les risques d’un retard de mise en œuvre
  • Faire de l’open data un vecteur de transparence de l’action publique

    • Permettre aux citoyens d’avoir davantage de visibilité sur l’action publique locale à travers la mise à disposition de données publiques (financières, RH, urbanisme, etc.)
    • Impliquer les citoyens dans les prises de décisions publiques afin de capitaliser sur l’intelligence collective
    • Développer votre projet en association avec la société civile afin de challenger les choix techniques et ergonomiques (méthodes ouvertes)
  • L’open data : une ressource pour l’innovation locale

    • Comment mettre à disposition des données de qualité : documentées, à jour et dans de bons formats
    • Permettre à votre écosystème de disposer d’outils pour réutiliser plus facilement les données mises à disposition : fonctionnalités collaboratives, API’s…
    • Capitaliser sur les expériences et donner du crédit aux réutilisations faites de vos données afin de mobiliser les écosystèmes : hackathons, digital week, bar camp, sessions d’échanges avec le public
  • Améliorer l’efficacité de l’action publique

    • Offrir un point d’accès unique à l’ensemble des données de votre collectivité
    • Casser les silos entre les directions et les services de votre collectivité
    • Redécouvrir l’agilité à travers l’ouverture et la mise à disposition des données publiques
    • Mettre en place des politiques publiques pilotées par la donnée( data driven strategy) : exemple de la ville de New York
    • Créer de nouveaux biens communs : création de bases de données sur la base de l’intelligence collective,
    • collaborations entre public, privé, associatif
  • Créer de nouveaux biens communs

    • Création de bases de données sur la base de l’intelligence collective,
    • collaborations entre public, privé, associatif
  • Identifier les outils mis à disposition par le Gouvernement pour permettre aux collectivités de s’inscrire dans une démarche open data

    • Plateformes, codes sources, accompagnement : faire le point sur les différents outils
    • Savoir utiliser au mieux ces outils
  • Quelles données diffuser : freins, bénéfices et méthodologie

    • Quels sont les freins à l’ouverture des données publiques : résistance au changement, sensibilisation à l’Open Data, coût de la démarche, appropriation des données par les agents
    • Quels sont les bénéfices attendus de la diffusion des données publiques : la typologie des données concernées
    • Identifier les données, les qualifier, les répertorier, convaincre les services de diffuser les données
    • Préparer et documenter les données : supports, formats, métadonnées
    • Quels sont les modes permettant la réutilisation des données ouvertes
  • Qualifier votre démarche d’Open Data

    • Définir les objectifs de votre démarche et les bénéfices attendus du point de vue des nouveaux usages et services fournis aux citoyens
    • Éviter les démarches de conduite de projet classique : construire en marchant avec les usagers et mettre en place une logique d’innovation ouverte
  • Faire le bon choix parmi les solutions techniques d’Open Data

    • Recourir aux moyens d’accès aux données : téléchargement, API, Web Services
    • Déployer une nouvelle plateforme ou utiliser une plateforme existante
    • Redondance ou complémentarité de la plateforme Open Data et des autres outils de diffusion : applications Web, plateformes INSPIRE
    • Tour d’horizon des principales solutions : CKAN, MGDIS, OpenDataSoft, In Cité…
  • Maîtriser les aspects juridiques et financiers de votre projet d’Open Data

    • Comment effectuer le choix de la licence de diffusion (ODbl, Etalab, maison…) : avantages et inconvénients des différents types de licences
    • Trancher la question de la tarification : modèles économiques du diffuseur et du ré-utilisateur, contraintes juridiques liées à la tarification
  • Comment garantir la réussite de votre projet d’Open Data

    • Actionner les facteurs de succès : stratégie, organisation, moyens
    • Manque d’animation, usage insuffisant, données non actualisées… : comment prévenir les risques d’échec et remédier au baby blues de l’Open Data
    • Anticiper les évolutions du cadre législatif et technique (standardisation) de l’Open Data

Animée par

  • Romain TALES

    Romain TALES ETALAB

  • Olivier DEVILLERS

    Olivier DEVILLERS

Publics concernés

  • Direction Générale des Services ; Direction des Systèmes d’Information ; Chargé de mission Open Data ; Chef de projet en charge de la digitalisation de la collectivité ; Direction de l’innovation, Chef de projet SIG

Nos stagiaires recommandent nos formations (au cours des 6 derniers mois) :

8.4/10
193 Avis

Critères d'admission

  • Aucun prérequis n'est nécessaire

Prérequis de la formation

  • Aucun prérequis n'est nécessaire

Certifications et Agréments

Qualiopi

« Qualiopi » est la nouvelle certification qualité des prestataires d’actions de formation. Elle atteste du sérieux, de la qualité et de la conformité de notre organisme et permet de bénéficier des fonds publics pour le financement de vos actions de formation.

Prise en charge OPCO

Notre organisme est référencé par les OPCO et nos formations peuvent être prises en charge

Prochaine(s) session(s)

Tarif(s) d'inscription

Le tarif comprend : l'accès à l’événement et/ou formation, les pauses, la restauration (selon le format et les horaires de l’événement), les supports papier ou électronique pour les événements de format conférence et les formations
1 100,00 €HT / 1 320,00 € TTC
1 390,00 €HT / 1 668,00 € TTC
Eligible au financement DIF Elus 1 100,00 €HT / 1 320,00 € TTC
INSCRIVEZ-VOUS À PLUSIEURS ET BÉNÉFICIEZ DE TARIFS RÉDUITS*

-5% sur chaque inscription dès le 2e inscrit

-10% sur chaque inscription dès le 3e inscrit

-15% sur chaque inscription dès le 4e inscrit

*sur le tarif général

  • Modalités pédagogiques, d'évaluation et techniques

    • Modalités pédagogiques:
    • Pour les formations synchrones-présentiel ou classes virtuelles (formations à distance, en direct), les stages sont limités, dans la mesure du possible, à une douzaine de participants, et cherchent à respecter un équilibre entre théorie et pratique. Chaque fois que cela est possible et pertinent, des études de cas, des mises en pratique ou en situation, des exercices sont proposées aux stagiaires, permettant ainsi de valider les acquis au cours de la formation. Les stagiaires peuvent interagir avec le formateur ou les autres participants tout au long de la formation, y compris sur les classes virtuelles durant lesquelles le formateur, comme en présentiel peut distribuer des documents tout au long de la formation via la plateforme. Un questionnaire préalable dit ‘questionnaire pédagogique’ est envoyé aux participants pour recueillir leurs besoins et attentes spécifiques. Il est transmis aux intervenant(e)s avant la formation, leur permettant de s’adapter aux publics. Pour les formations en E-learning (formations à distance, asynchrones), le stagiaire peut suivre la formation à son rythme, quand il le souhaite. L’expérience alterne des vidéos de contenu et des activités pédagogiques de type quizz permettant de tester et de valider ses acquis tout au long du parcours. Des fiches mémos reprenant l’essentiel de la formation sont téléchargeables. La présence d’un forum de discussion permet un accompagnement pédagogique personnalisé. Un quizz de validation des acquis clôture chaque parcours. Enfin, le blended-learning est un parcours alternant présentiel, classes virtuelles et/ou e-learning.
    • Modalités d'évaluation:
    • Toute formation se clôture par une évaluation à chaud de la satisfaction du stagiaire sur le déroulement, l’organisation et les activités pédagogiques de la formation. Les intervenant(e)s évaluent également la session. La validation des acquis se fait en contrôle continu tout au long des parcours, via les exercices proposés. Sur certaines formations, une validation formelle des acquis peut se faire via un examen ou un QCM en fin de parcours. Une auto-évaluation des acquis pré et post formation est effectuée en ligne afin de permettre à chaque participant de mesurer sa progression à l’issue de la formation. Une évaluation à froid systématique sera effectuée à 6 mois et 12 mois pour s’assurer de l’ancrage des acquis et du transfert de compétences en situation professionnelle, soit par téléphone soit par questionnaire en ligne.
    • Modalités techniques FOAD:
    • Les parcours sont accessibles depuis un simple lien web, envoyé par Email aux stagiaires. L’accès au module de E-learning se fait via la plateforme 360Learning. La durée d’accès au module se déclenche à partir de la réception de l’invitation de connexion. L’accès aux classes virtuelles se fait via la plateforme Teams. Le(a) stagiaire reçoit une invitation en amont de la session lui permettant de se connecter via un lien. Pour une bonne utilisation des fonctionnalités multimédia, vous devez disposer d’un poste informatique équipé d’une carte son et d’un dispositif vous permettant d’écouter du son (enceintes ou casque). En ce qui concerne la classe virtuelle, d’un microphone (éventuellement intégré au casque audio ou à la webcam), et éventuellement d’une webcam qui permettra aux autres participants et au formateur de vous voir. En cas de difficulté technique, le(a) stagiaire pourra contacter la hotline au 01 70 72 25 81, entre 9h et 17h ou par mail au logistique@infopro-digital.com et la prise en compte de la demande se fera dans les 48h.
handicap
Nos formations sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Pour plus d'informations : nous contacter.