Performance Énergétique et Environnementale

Cursus - Construire durablement

Programmer et concevoir les bâtiments durables de demain

MCU02

11 jours

77 heures

5 900 €ht

Objectifs de la formation

  • Vous positionner sur le marché de la construction durable

  • Appréhender les enjeux de la construction durable

  • Disposer des outils pour réussir une démarche globale et intégrée de développement durable dans le cadre d’un projet de construction et d’aménagement

  • Savoir orienter la maîtrise d’œuvre dans ses choix techniques

  • Connaître les principes et l’intérêt d’une approche en coût global d’un bâtiment performant et de la tenue d’un chantier propre lors d’une opération de construction durable

  • Connaître les principaux leviers de performance et leurs impacts économiques

Programme

Cursus - Construire durablement

Programmer et concevoir les bâtiments durables de demain

11 jours 77 heures

  • M1 – MAITRISER LES FONDAMENTAUX DE LA PROGRAMMATION ET DE LA CONSTRUCTION DURABLE (2 JOURS)

  • Acquérir les fondamentaux en aménagement durable et éco-quartier

    • Considérer les paramètres d’éco-conception/d’éco-construction
    • Affiner et optimiser son programme
    • Adapter ses objectifs pour une opération de bâtiment neuf ou de réhabilitation
    • Connaître les outils, études, référentiels et simulations spécifiques susceptibles de maximiser la performance du projet
    • Hiérarchiser les objectifs et les normes à prendre en compte
  • Comprendre le périmètre et le contenu d’une opération de construction durable

    • Raisonner en termes de cycle de vie d’une construction : impacts environnementaux, sociaux et économiques
    • Identifier les impacts environnementaux significatifs et maîtrisables sur le cadre bâti : préserver les ressources, prévenir et réduire les pollutions, choisir des matériaux sains et respectueux de l’environnement
    • Exemples de constructions durables
  • Performance environnementale et actualités réglementaires

    • Optimiser les performances environnementales et sociales (RSE) : élaborer des indicateurs de performance
    • Valoriser les modalités d’usage et la prise de possession des espaces par les usagers
  • Mode d’emploi de la démarche HQE®

    • Intégrer la démarche aux opérations de construction
    • Définir le rôle des intervenants et planifier les moyens humains, techniques et financiers
    • Appréhender les spécificités d’une construction durable
  • Maîtriser le contexte règlementaire de la construction durable et son impact sur la construction

    • Quels sont les documents généraux et nationaux, et les documents liés aux territoires
  • Focus sur le déroulement du cursus et ses modalités

    • Comprendre les modalités d’évaluation
    • Choisir son sujet de mémoire
  • M2 -MOA – MAITRISER LA METHODOLOGIE E+C-, PASSIF OU BEPOS (2 JOURS)

  • Appréhender ce qu’est un bâtiment performant au niveau énergétique

    • Faire le point sur la réglementation thermique, le passif, le BEPOS etc…
    • Distinguer entre le concevoir « réglementaire » et le concevoir « performant »
    • Connaître les ratios de consommations en exploitation et « d’énergie grise » à la construction
  • Définir et traduire concrètement les objectifs de confort et de qualité d’usage

    • Confort thermique, lumière naturelle, acoustique, qualité d’air…
    • Identifier les objectifs et enjeux de qualité de vie, de santé et de « productivité » des occupants
    • Assimiler la notion de flexibilité des aménagements
  • Concevoir un bâtiment très performant et à forte qualité d’usage : règles d’or et étude de cas

    • Connaître les leviers de conception techniques et architecturaux adaptés aux usages
    • Réussir l’optimisation du confort, de l’exploitation et de la maintenance
    • Identifier les meilleures solutions pour un bâtiment flexible et évolutif
    • Analyse de projets et retours d’expérience concrets
  • Identifier les systèmes constructifs les plus pertinents : exemples et études de cas

    • Répertorier les systèmes constructifs existants
    • Intégrer le développement et les atouts de la préfabrication et de l’industrialisation
    • Mesurer les impacts coût, qualité, délais, confort et environnementaux selon les configurations
    • Analyse de projets et retours d’expérience concrets
  • Evaluer les coûts, la rentabilité et la valeur financière de votre projet

    • Pourquoi un bâtiment très performant ne coûte pas forcément plus cher
    • Connaître les leviers de la maîtrise des coûts d’investissement, exemples de différents projets
    • Analyser les calculs de rentabilité et définir la « valeur verte »
    • Cas du propriétaire occupant ou du propriétaire bailleur
  • Comment traduire ses besoins dans le cahier des charges et piloter son projet

    • Intégrer au programme les bonnes spécifications et les bons objectifs chiffrés de performances
    • Appréhender le cadrage méthodologique selon le montage choisi
    • Cadrer la phase d’appel d’offres et de négociations
    • Prendre en compte l’importance des phases « esquisse » et « avant-projet »
    • Identifier les garanties de performance énergétique
    • Focus sur les compétences et le mode de rémunération du maître d’œuvre
    • Intégrer la conception collaborative et pluridisciplinaire
    • Mettre en place un plan de contrôle ou de commissionnement
  • M3 - POURQUOI ET COMMENT UTILISER LE COÛT GLOBAL POUR UNE OPÉRATION DE CONSTRUCTION (2 JOURS)

  • Connaître la définition et les enjeux du coût global au travers du cycle de vie d’une opération

    • Rappel de la typologie des constructions
    • Identifier et repérer l’ensemble des coûts inhérents à une opération : coûts d’investissement, d’acquisition, de fonctionnement, d’élimination et d’usage
    • Focus sur les coûts externalisés : analyse de la qualité d’usage et des impacts sociétaux/environnementaux
  • Comprendre le contexte normatif et réglementaire du coût global

    • Connaître la norme ISO 15686 et la méthode normalisée d’estimation de la durée de vie utile d’une opération
    • Identifier les incidences de la nouvelle réglementation de la commande publique sur le coût global
    • Maîtriser les mesures du Grenelle 1 et 2 de l’environnement
  • Intégrer la notion de développement durable dans le coût global

    • Choisir le site d’implantation : quelle incidence sur le coût global d’une opération
    • Les choix de construction privilégiés par la maîtrise d’ouvrage, leurs impacts sur la qualité d’usage,
    • leurs traductions en phase pré-opérationnelle et le contrôle continu de la qualité par la maîtrise d’œuvre
    • Intégrer l’influence des cibles HQE® sur le coût global
  • Evaluer le coût global et son actualisation

    • Définir les notions d’actualisation et d’inflation
    • Maîtriser les méthodes de calculs en euros constants et l’approche du taux d’actualisation
  • Prendre en compte les coûts de maintenance et les coûts d'exploitation

    • Analyser la durée de vie des bâtiments et des composants
    • Distinguer les éléments passifs des éléments actifs
    • Exemple : méthode d’estimation de la maintenance préventive
    • Evaluer l’impact des énergies de la RT 2012 et de la future RT 2020 sur les coûts d’exploitation
    • Connaître les autres coûts d’exploitation
  • Quels outils mettre en œuvre pour suivre en coût global

    • Etablir des grilles d’analyse suivant les différentes phases d’élaboration du projet
    • Identifier les outils de calculs exploitables : comparatifs énergétiques, outils de simulations financières…
  • M4 - INTEGRER LES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LES BATIMENTS (2 JOURS)

  • Cerner les enjeux des énergies renouvelables dans le mix énergétique des bâtiments collectifs et tertiaires

    • Maîtriser le contexte réglementaire: loi de transition énergétique, implication des EnR dans la RT 2012 et dans la future RT 2020
    • Avoir une idée claire des normes et des labels associés aux EnR
  • Maîtriser les technologies applicables aux bâtiments neufs et existants et choisir la meilleure solution

  • Solaire thermique

    • Cerner le potentiel du gisement solaire en France
    • Comprendre les différents systèmes de production : eau chaude solaire individuelle et collective, chauffage à air, chauffage à eau et les différentes technologies des capteurs solaires
    • Savoir évaluer les indicateurs de performance et la rentabilité des projets : taux de couverture, productivité
    • Quelles précautions de mise en œuvre respecter selon les règles de l’art
  • Solaire photovoltaïque

    • Appréhender l'environnement réglementaire et technologique d’une installation solaire photovoltaïque
    • Comparer les produits disponibles : conception, contraintes spécifiques
    • Savoir conduire un projet : évaluer la productivité, la rentabilité du projet, le phasage et les précautions de mise en œuvre
  • Bois-énergie, biomasse solide

    • Comprendre les enjeux environnementaux, financiers et économiques associés au bois-énergie/biomasse solide
    • Comment intégrer le bois-énergie dans un projet résidentiel individuel et collectif
    • Clarifier les spécificités des chaudières à bois et leurs caractéristiques techniques
  • Pompe à chaleur

    • Faire le point sur les différentes technologies de pompe à chaleur en fonction des différentes sources froides et chaudes et cerner leurs avantages et inconvénients: aérothermie, aquathermie, géothermie
    • Connaître les aspects réglementaires liés à cette technologie : inspecteur PAC, fluides frigorigènes
    • Savoir évaluer les performances et la rentabilité d’un système de pompe à chaleur : temps de retour brut et actualisé, coûts d’acquisition, d’exploitation et de maintenance
    • Intégrer les précautions de mise en œuvre
  • Micro-cogénération

    • Savoir définir la notion de micro-cogénération et savoir évaluer son impact dans les réglementations futures (Bâtiments à Energie Positive)
    • Connaître les différentes technologies disponibles et leurs caractéristiques : rendements, temps de démarrage,…
    • Comment conduire un projet de micro-cogénération : rentabilité, calcul du productible, coût d’acquisition, d’exploitation et de maintenance
  • Maîtriser les aspects financiers des énergies renouvelables

    • Identifier les leviers financiers : les subventions, les prêts spécifiques, le fond chaleur…
    • Quels sont les ratios économiques liés à la mise en œuvre des énergies renouvelables
    • Calculer l'investissement en coût global
    • Évaluer les coûts d’exploitation
  • Exercices pratiques : études de cas à partir d'exemples

    • Pompe à chaleur aquathermique 70kW, installations solaires thermiques (de 5 à 50 m²), projets bois énergie 25kW, installation photovoltaïque 35 kWc, chaudière gaz-micro-cogénération 10kW
  • M5 - CHANTIERS VERTS OU A FAIBLES NUISANCES (1 JOUR)

  • Maîtriser la réglementation applicable aux chantiers à faibles nuisances

    • Connaître les textes réglementaires en application : la Directive Européenne et le Grenelle de l’Environnement
    • Connaître la Démarche HQETM et la certification Habitat & Environnement
    • Appréhender les enjeux du chantier à faibles nuisances pour le Maître d’Ouvrage
    • Quelles sont les obligations à respecter en marché public et en marché privé
    • Comprendre les grandes modifications apportées au C.C.A.G. Travaux
    • Connaître les sanctions encourues
  • Maîtriser les principes de mise en application de chantiers à faibles nuisances

    • Comprendre les actions d’une démarche environnementale en phase de conception et de réalisation d’opération
    • Choisir des matériaux et des équipements suivant des critères environnementaux
    • Utiliser les matériaux de la manière la plus « écologique » possible
    • Comment réduire les nuisances acoustiques et visuelles Diminuer les pollutions sur la parcelle et le voisinage
    • Limiter les impacts de la construction sur la santé des ouvriers et des occupants
  • Assurer la bonne gestion des déchets de chantier

    • Prévention et gestion des déchets de chantier : trier les déchets à la source
    • Assimiler la classification des déchets
    • Comment mettre en place une gestion différenciée des déchets de chantier
    • Valoriser les déchets d’adaptation et de déconstruction : utilisation des filières locales, des transports propres…
    • Savoir établir les bilans de fin de chantier
  • Acquérir et utiliser des outils adaptés pour mener à bien la gestion de votre chantier propre ou à faibles nuisances

    • Savoir mettre en place la communication et la traçabilité des dispositions
    • Mettre en œuvre le cahier des charges et suggérer des préconisations au sein de dossiers PRO-DCE
    • Mettre à disposition les informations et communiquer dans et hors du chantier
    • Préparer, organiser et suivre le chantier en suivant une démarche environnementale
    • Optimiser financièrement la gestion des déchets
  • M6 - JOURNEE PRATIQUE (1 JOUR)

  • Travail en groupe sur la base d’exemples d’applications et d’études de cas

    • Suite à la présentation du contexte économique, social et environnemental d’un projet de construction durable, vous participerez à un jeu de rôle autour de la construction d’un programme. Cet exercice vous permettra d’abord d’en comprendre les enjeux, les points d’optimisation, de réaliser le cadrage d’un programme environnemental et de mettre en place une gouvernance efficace.
    • Ce module vous permettra également d’appréhender les méthodes de suivi d’un projet durable (les phases clés, les points de contrôle, le management), de comprendre la conduite du Système de Management Environnemental de l’Opération (SMEO), d’analyser des documents, etc.
  • M7 - EVALUATION FIN DE CURSUS (1 JOUR)

  • Une journée d’évalutation composée :

    • d’une épreuve écrite d’une heure trente environ notée sur 50 (QCM et questions ouvertes permettant d’évaluer les connaissances acquises par le participant tout au long du cursus)
    • d’une soutenance de mémoire professionnel, portant sur un sujet projet de construction ou d’aménagement durable noté sur 50
    • La réussite de l’évaluation implique d’obtenir une note minimale de 50/100 et de participer à l’ensemble des modules composant le cursus.

Animée par

  • Bernard ALLAGNAT

    Bernard ALLAGNAT INDDIGO

  • Thierry BOREY

    Thierry BOREY

  • Richard FRANCK

    Richard FRANCK Bprim

  • Patrick DEBRAY

    Patrick DEBRAY DEBRAY Patrick SARL

  • Thierry BOREY

    Architecte - ingénieur / Mediaexpert

  • Thierry BOREY est Architecte DPLG, Ingénieur Bâtiment, Expert en construction Europ Invespar et Médiateur professionnel Armédis. Il est également formateur pour le compte du Moniteur et de l’Association Française des Techniciens Territoriaux. Il a été formé au Développement Durable, aux codes de l’urbanisme, de la construction, du travail, de la santé, des marchés publics, administratif, civil et pénal. Il a été pendant 6 ans Président de QUALIBAT Basse Normandie de 2003 à 2009. Enfin, il a 33 ans d’expérience en France, en Europe et international.
  • SES ANIMATIONS :

    Utiliser la méthode du coût global pour gérer vos opérations de construction, Méthode et outils

  • Richard FRANCK

    Bprim

    Gérant-fondateur

  • Richard Franck est gérant fondateur de Bprim, société de conseil et AMO dans le bâtiment tertiaire et industriel, avec une valeur ajoutée basée sur la défense des intérêts fondamentaux de l’aménageur, du maître d’ouvrage ou du propriétaire de patrimoine bâti. Il a précédemment occupé des postes de responsable de la stratégie énergétique et de responsable confort-énergie-environnement au sein du département d’architecture et d’ingénierie d’un grand propriétaire de patrimoine bâti. Il a coordonné des projets concrets en amélioration du patrimoine bâti, en conception et réalisation de bâtiments très basse consommation et en installations de production d'énergies renouvelables et de récupération. Richard FRANCK est coauteur du livre « L’efficacité énergétique du bâtiment – Optimiser les performances énergétiques, le confort et la valeur des bâtiments tertiaires et industriels ».
  • SES ANIMATIONS :

    MOA – Méthodologie de projet E+C-, Passif ou BEPOS, Concilier performance réelle, qualité d’usage du bâtiment et investissement

Publics concernés

  • Toute personne chargée de la maîtrise d’ouvrage d’une opération de construction durable, ou chargée d’assister la conception et la réalisation d’un projet de construction durable (logements, équipements ou bâtiments tertiaires) et d’aménagement durable Bureaux d’études ; Programmistes ; Concepteurs ; Architectes

  • Bureaux d’études ; Cabinets d’architecture ; Promotion immobilière ; Cabinets de conseil ; Collectivités territoriales

Critères d'admission

  • aucun prérequis n'est nécessaire

Prérequis de la formation

  • Aucun prérequis n'est nécessaire

Les + de la formation

  • Le certificat MOA Construction durable délivré par un jury d’experts.
  • Le retour d’expériences de professionnels reconnus évoluant dans les différents secteurs du bâtiment (habitation, équipement, tertiaire).
  • Une formation complète pour vous permettre de connaître les procédés les plus innovants en matière de conception, de construction et d’aménagement durable.

Prochaine(s) session(s)

  • Paris

    du 19/03/18 au 21/06/18

    Modules Dates
    Module 1 19-20/03/18
    Module 2 28-29/03/18
    Module 3 09-10/04/18
    Module 4 15-16/05/18
    Module 5 30/05/18
    Module 6 31/05/18
    Module 7 21/06/18

    du 18/09/18 au 19/12/18

    Modules Dates
    Module 1 18-19/09/18
    Module 2 08-09/10/18
    Module 3 15-16/10/18
    Module 4 14-15/11/18
    Module 5 27/11/18
    Module 6 28/11/18
    Module 7 19/12/18

Tarif(s) d'inscription

Le tarif comprend : l'accès à l’événement et/ou formation, les pauses, la restauration (selon le format et les horaires de l’événement), les supports papier ou électronique pour les événements de format conférence et les formations
Tarif général 5 900,00 €HT / 7 080,00 € TTC

Modalités pédagogiques

  • Un questionnaire préalable sera envoyé aux participants pour recueillir leurs besoins et attentes spécifiques, et sera transmis au(x) formateur(s) avant la formation
  • Les Cursus sont déroulés en présentiel étayés, chaque fois que cela est pertinent, d’études de cas et de mise en pratique ou en situation
  • Les cursus comportent un système de validation des compétences par un dispositif de certification professionnelle, entérinées par un examen final devant un jury pédagogique
  • Un formulaire d’évaluation des formateurs et du déroulé du programme suivi sera proposé aux participants à la fin du stage
S’inscrire Ajouter à ma sélection