Métiers grande conso

Retail & Food 2019

Face à la révolution bio, éthique, locale & digitale, comment répondre aux nouvelles attentes des consommateurs

LMC08

1 jour

7 heures

Objectifs de la formation

  • Comprendre les nouvelles tendances afin de définir, ou parfaire, vos stratégies marketing ou commerciales dans le secteur de la distribution food

  • Intégrer les nouvelles tendances et comportements des consommateurs dans votre positionnement de marque

  • Construire une relation avec les consommateurs en phase avec les nouvelles tendances

  • Adapter votre offre aux nouvelles caractéristiques des produits dans l’agro-alimentaire

  • Adopter les nouveaux enjeux de la distribution dans votre politique commerciale, produit et dans vos approches marketing

Programme

Retail & Food 2019

Face à la révolution bio, éthique, locale & digitale, comment répondre aux nouvelles attentes des consommateurs

1 jour 7 heures

télécharger le programme

  • Prendre en compte les grandes mutations socio-économiques qui impactent le secteur food

    • Évaluer les progrès technologiques qui vont toucher les secteurs, les métiers et les consommateurs : IA, foodtech, agtech…
    • Impact environnemental, dette écologique croissante : quels effets
    • Intégrer les enjeux liés au modèle agricole à ré-inventer : nourrir 9 milliards d’humains en 2050 ; 65% d’urbain dans le monde ; diminution des terres agricoles…
    • Interroger les conséquences de la crise de confiance des consommateurs au sujet des produits de grande consommation (secteurs alimentaire, cosmétique, textile…)
    • Une pression croissante des pouvoirs publics (nutriscore, feuille de route économie circulaire, lutte contre la déforestation importée…) et des ONG
  • Connaître les consommateurs en 2019 : leurs nouvelles attentes, leur relation aux marques

    • Faire le point sur les nouvelles préoccupations des consommateurs : attente auto-centrée, priorité donnée à la santé, à l’environnement immédiat…
    • Intégrer le concept de demande augmentée : des garanties et des engagements nouveaux de la part des marques (éthique, cohérence, authenticité…)
    • Déterminer les nouveaux critères de préférence : information sur les produits, prise en compte des effets sur la santé, respect des salariés
    • Anticiper l’éclatement des profils de consommateurs
    • Zoom sur les « Millennials » : quelles attentes, quels modes de consommation, quel levier de prescription
  • Décrypter 6 grandes tendances sociétales qui révolutionnent le marché du food

    • #1 – Manger éthique : respect des producteurs, bien-être animal…
    • #2 – Respecter la planète : essor continu du bio, volonté de réduction des emballages, montée en puissance de l’économie circulaire, lutte contre le gaspillage alimentaire et respect de la biodiversité
    • #3 – Se revendiquer locavore : le made in France, les produits régionaux, les circuits courts, l’ultra-local…
    • #4 – Manger sur-mesure : les régimes d’exclusion, la recherche de santé, le suivi nutritionnel…
    • #5 – Rechercher plus de saveurs : les cuisines du monde, le premium, le gastronomique accessible
    • #6 – Être consom’acteur : proposer aux consommateurs de participer aux choix de la marque, s’informer par soi-même…
  • Interroger la distribution traditionnelle au regard de 3 grandes tendances de fonds

    • Faire le point sur le bio et l’émergence de réseaux spécialisées, l’accroissement du bio chez les distributeurs traditionnels
    • Appréhender le retour de la proximité, le besoin de vrai, de sens : questionner la renaissance, en centre villes, des halles, des marchés
    • Articuler les influences du digital : le drive comme une défense des acteurs traditionnels face au E-commerce vs l’investissement des E-commerçants dans les réseaux traditionnels
  • Comprendre l’émergence de ces nouveaux réseaux de distribution nés des nouveaux comportements consommateurs

    • Évaluer l’apparition de nouvelles marques : small is beautiful
    • Prendre en considération la croissance des circuits alternatifs (circuits bio, épiceries éthiques, distribution en vrac…) et de nouveaux lieux de consommation alimentaires (gares/pôles de transports, jardineries, magasins de proximité …)
    • Analyser le tournant pris par la grande distribution : engagement développement durable, digitalisation, proximité et personnalisation
  • Comment répondre à cette nouvelle donne

    • Démontrer son utilité sociétale en tant qu’entreprise et s’approprier les engagements des entreprises (RSE et RSM) pour les marques
    • Communiquer auprès de tous les métiers de l’entreprise, de la conception en passant par la chaîne de fabrication, la communication et jusqu’aux forces de vente
  • Opérer un changement de posture et de discours – 6 grandes tendances illustrées en la matière :

    • Ouvrir ses portes et incarner la marque (ex. Bel, Nestlé)
    • Oser l’humour… et l’émotion (ex. Lidl, Innocent, Intermarché)
    • Revendiquer un combat (Ex. Fleury-Michon, Carrefour)
    • Entamer le dialogue et impliquer ses consommateurs (Ex. Blédina, Fleury-Michon)
    • Traduire ses engagements en promesse(s) produit concrète (s) (Ex. Bel)
    • Expliquer ses recettes et ses produits (Ex. Michel et Augustin, Marie)

Publics concernés

  • Directions générales, directions et responsables marketing, directions et responsables développement, directions et responsables commerciaux, détaillants, fournisseurs

Critères d'admission

  • Cette formation entre dans le champ d'application des dispositions relatives à la formation professionnelle continue car considérée comme une action d'adaptation et de développement des compétences des salariés.

Prérequis de la formation

  • Aucun prérequis n'est nécessaire

Certifications et Agréments

ISQ-OPQF

Qualification professionnelle délivrée aux organismes de formations en reconnaissance de leur professionnalisme. Il est fondé sur les critères suivants de respect de la règlementation, l'adéquation des compétences et des moyens techniques et humains aux actions de formation, la satisfaction des clients, la pérennité financière, le respect du code de déontologie, du code de conduite professionnelle et du règlement intérieur.

Prise en charge OPCA

Notre organisme est référencé par les OPCA et nos formations peuvent être prise en charge

Prochaines sessions et tarifs

Pour plus d'information sur les dates de sessions et les tarifs, contactez-nous

Modalités pédagogiques et d’évaluation

  • Tous nos stages de formations sont limités, dans la mesure du possible, à une douzaine de participants.
  • Les formations se déroulent en présentiel ou en classe virtuelle avec un équilibre théorie / pratique. Chaque fois que cela est pertinent des études de cas et des mises en pratique ou en situation sont proposées aux stagiaires.
  • Un questionnaire préalable dit ‘questionnaire pédagogique’ est envoyé aux participants pour recueillir leurs besoins et attentes spécifiques. Il est transmis aux intervenant(e)s avant la formation, leur permettant de s’adapter aux publics.
  • Toute formation se clôture par une évaluation à chaud de la satisfaction du stagiaire sur le déroulement, l’organisation et les activités pédagogiques de la formation. Les intervenant(e)s évaluent également la session.
  • Une auto-évaluation des acquis pré et post formation est effectuée en ligne afin de permettre à chaque participant de mesurer sa progression à l’issue de la formation.
  • Une évaluation à froid systématique sera effectuée à 6 mois et 12 mois pour s’assurer de l’ancrage des acquis et du transfert de compétences en situation professionnelle, soit par téléphone soit par questionnaire en ligne.

Sur le même thème

Nous contacter